Eldar Chronicles - Chap I Part IV - La carte sanglante

Écrit par Izaë. Publié dans Eldar Chronicles

Heyyyyyy ! La Partie IV est la !!!!!!! go go go

 

 
 
---
 
4. La carte sanglante

Dryade était perdue dans ses pensées, elle tentait d’organiser les informations qu’elle venait d’accumuler. En effet, au moment de l’intervention d’Arguros, lorsque les trois bandits se sont retrouvés projetés par le souffle ardent de la déflagration, un papier s’est échappé de la sacoche d’Urzil Sangrépine. Dryade avait remarqué dès le départ l’importance de cette sacoche, puisqu’Urzil ne quittait jamais sa main de l'ouverture.
Durant l’explication d’Arguros, elle en avait profité pour déchiffrer ce qui se trouve être une carte. Le parchemin était très ancien et semblait usé par le temps. Le plan et les écrits de cette carte ont été réalisés non pas avec de l'encre, mais avec du sang.
 
« J’ai trouvé une carte, elle date pas mal, mais j’ai réussi à déchiffrer en partie ce qu’elle cache. Il semblerait qu’elle montre un chemin, qui se trouverait dans les crêtes sanglantes. Je n’arrive pas à déchiffrer précisément les informations qu’elle contient. Il me faudra un peu de temps. Ce qui est sûr et certain, c’est que cette carte mène à quelque chose de très important !
- Bien ! » répondit Izae qui ne connaissait que trop bien la passion dévorante de Dryade pour les découvertes, « Conserve la avec soin, tachons de retrouver Syra, de se réfugier dans un nouvel abri et ensuite nous pourrons nous intéresser de plus prêt à cette carte. Prenez des provisions ! »
Jager semblait inquiet, il s’arrêta et, levant un doigt en l’air, demanda :
« La picole fait bien sur partie des provisions, n’est-ce pas ?
- Oui ça en fait partie, mais ne me faites pas le coup de l’autre de jour de prendre QUE de la picole… »
 
Ils arrivèrent sur les rives du lac gelé, l’immense plaine de givre s’étendait à perte de vue, si bien que Nevii frissonnait devant un tel paysage. Il n’aimait pas le froid ni la neige. Le froid lui engourdissait les muscles et la neige freinait ses mouvements. Erommir, malgré sa lourde armure, ne semblait être gêné ni par le froid, ni par la neige. Il s’enfonçait de quelques dizaines de centimètres sous ses lourd pas déterminés, tandis que Jager en profitait pour s’engloutir quelques gorgées de rhum.
 
Soudain, un bruit sourd et puissant retentit dans toute la montagne. Ce bruit similaire à la foudre résonnait si loin que le tavernier du refuge l'avait probablement lui même entendu. Le sol se mit à trembler, si fort que Jager en fit tomber sa bouteille de rhum au sol. A la suite de cela, plusieurs bruits sourd résonnèrent, mais cette fois, c'était la glace du lac qui était en train de rompre. Le vacarme cessa peu à peu et le silence s'installa. Un silence à glacer le sang, le prélude de possibles événements imprévus et néfastes. Une lumière jaillit de la grotte de glace, Izae donna l'ordre de s'y rendre pour tenter de comprendre ce qu'il s'y passait.
 
La grotte était beaucoup plus froide que l'extérieur, les parois glacées laissaient s'engouffrer le vent d'une force impressionnante. Un nouveau bruit sourd fit trembler toutes les parois de la grotte, si bien qu'Izae et Arguros en perdirent l'équilibre. Ils purent identifier le bruit, c'était une détonation, possiblement provoquée par des explosifs. En continuant leur progression dans la grotte, ils découvrirent une bombe, posée contre un mur de glace, dont la mèche était déjà allumée. Erommir se positionna devant le groupe pour pouvoir le protéger avec son bouclier runique. Il aperçu un homme équipé d'un sac à dos ainsi que d'un monocle à rouage qui se bouchait les oreilles et fermés les yeux, dans l'attente de l'explosion de sa bombe.
«Syra ?!! Mais putain qu'est-ce que tu fous ici ?!
-Planque toi Ero, ça va péter !»
 
L'explosion de la bombe n'ébranla même pas Erommir qui s'était juste contenté de mettre son bouclier devant lui tout en continuant de marcher. A la grande surprise d'Erommir, le mur de glace n'avait pas une marque, pas une seule petite trace de l'explosion.
«Mais pourquoi tu fais exploser tes bombes ici ? Et pourquoi t'a des cheveux qui sont blancs ?
- Ah bah bonne question, j'ai vu ça dans le reflet des parois tout à l'heure, peut-être le froid.»
Le reste du groupe s'approcha, ils furent surpris de se rendre compte que Syra était la cause de tout ce raffut. Izae croisant les bras, tapant du pied par terre, attendait des explications de l'ingénieur.
«Bon, je me doute bien que ça doit vous paraître bizarre de poser des bombes sur un mur de glace dans une grotte perdu au milieu de la montagne, mais regardez attentivement, ça fait 3 bombes que je place dessus, dont ma mastoc, et pas une trace sur ce mur ! J'ai tout tenté, pistolet, outils, bombes, ce mur reste intact.» Le groupe restait perplexe aux dires de ce passionné d'explosif et diverses armes qu'il prenait plaisir à créer.
«Mais ce n'est pas tout ! Lorsque nous étions dans la grotte avec Arguros, et qu'il m'a dit qu'il fallait faire demi tour pour retrouver Jager, j'ai aperçu une ombre passer à toute vitesse dans les cavités. J'ai prevenu Arguros mais avec le vent qu'il faisait ici, il ne m'a pas entendu.
- En même temps, c'est vrai qu'il y avait du vent !», se permit de poursuivre Arguros.
- Et donc, cette ombre s'est engouffrée à travers le mur, qui a dégagé une espèce d'onde bleue sur son passage, comme lorsqu'un caillou tombe dans une flaque.
- Une onde bleue ?! Repris Dryade, intriguée par le récit de Syra.
 
Le groupe s'approcha du mur de glace qui effectivement, était intact. Nevii ne semblait pas être intéressé par la découverte de son ami, il ne lui tardait qu'une seule chose : quitter cette grotte trop froide à son gout. Jager quant à lui, se saisi de son espadon et tenta de briser la glace. Ce fut un échec total, il prit un énorme recul à la suite du coup, qui le fit retomber l'arrière train dans la neige.
«Vous voyez ? Rien à faire ! Et pourtant j'ai utilisé des explosifs très puissant. Expliqua Syra, fier de sa découverte
- D'ailleurs en parlant de ça, t'as pas eu peur que le plafond de la grotte s'éff....»
 
Izae n'eut pas le temps de finir sa phrase, les yeux de Nevii s'écarquillèrent devant l'horreur qui était en train de se produire. Le sol trembla terriblement fort, et l'entrée de la grotte se retrouva peu à peu enseveli par de gros blocs de glace et de neige.
 
«UNE AVALANCHE !!! »

...
 
Syra
 
---
 
Les Épisodes Précédents