Eldar Chronicles - Chap I Part VI - Le Gouffre

Écrit par Izaë. Publié dans Eldar Chronicles

Nous sommes Mercredi (Non, on est jeudi :D)... et c'est Eldar Chronicles !! :)

 

 

Chap I Part V - Le Message Sanglant

 

6. Le gouffre

Erommir s’était jeté sur le rebord du gouffre pour tenter de rattraper Syra dans sa chute tandis que Jager le tenait pour lui éviter de tomber aussi, mais il était trop tard ! Il avait loupé la lanière du sac à dos de l’ingénieur de justesse, il n’y avait plus aucune chance de stopper sa chute.
« - Dépêchez-vous ! » cria Izae d’une voix légèrement tremblante avant d’entamer la descente des escaliers suivi par Dryade.

Nevii sentit l’adrénaline monter en lui, il appréciait Syra. Il dégaina deux dagues et bondit en direction d’un escalier de glace se situant quelques dizaines de mètres plus bas. Il planta ses dagues pour ralentir son allure et pris une nouvelle impulsion pour atterrir sur un bloc de glace dos à lui avant de replonger pour se rapprocher de l’ingénieur. Malgré son agilité, Nevii n’arriva pas à rattraper Syra qui s’enfonçait toujours plus chaque seconde dans les ténèbres du gouffre et finit par quitter son champ de vision.

Le groupe mit un moment avant de réagir à la phrase d’Izae, ils étaient sous le choc de voir leur ami entreprendre une chute si immense. Syra était un ingénieur plein de ressource, mais les possibilités de survie à une pareille chute sont de l’ordre de l’impossible. Le reste de la troupe commença à dévaler les escaliers de glace dans la précipitation.

Arguros prenait garde à ne pas glisser dans ces escaliers. Il ressentait une puissante énergie s’en dégager. Les escaliers s’entremêlaient de part et d’autre du gouffre, se croisant parfois et scintillant d’une lumière pure, faisant contraste à l’obscurité néfaste qui siégeait juste en dessous.
Dryade avait le pas léger, ce qui lui permettait d’entamer cette descente sans aucune difficulté. Elle aurait pu suivre Nevii dans sa descente acrobatique, mais elle redoutait de glisser sur la glace. Ses escapades en forêt pour trouver des artefacts lui avaient conféré une agilité peu commune.
***

Syra tentait de freiner sa chute en s’agrippant à tout ce qu’il pouvait, essayant de trouver une quelconque prise pour s’en sortir. Il chutait rapidement, si bien que les escaliers de glaces devenait de simples formes bleues qu’il ne pouvait distinguer tant elles passaient vite sur le côté. Les ténèbres se rapprochaient Il parvint à se munir de sa clé à molette qu’il planta dans la glace, mais pris par la vitesse, il continua de tomber.
Une idée de génie lui traversa l’esprit : ses bottes fusées ! D’un geste rapide, il arriva à plaquer ses pieds contre les parois de ce gouffre qui semblait ne jamais se finir. D’un coup de talon à son pied droit, des flammes jaillirent de ses bottes l’espace de quelques seconde et le projetèrent à vive allure d’un grand bond sur la paroi d’en face. La réception ne fut pas aussi réussie que Syra l’attendait, il roula par terre et frappa le mur avec force. Sur le choc, il perdit connaissance.

Lorsqu’il ouvrit les yeux, il vit Nevii qui était en train de vérifier que son cœur battait toujours.
« Eh bien, ravi de voir que finalement tu t’en es sorti !
- Les bottes fusées Nevii, tu vois, tu devrais t’en faire construire une paire toi aussi ! Par contre, je pense qu’il va me falloir les réparer, l’atterrissage laisse encore à désirer.
- Repose-toi, je pense que les autres ne devraient pas tarder à arriver. Ce lieu ne me dit rien qui vaille, nous ferions mieux de les attendre avant de continuer.»

Un instant plus tard, l’ouïe fine de Nevii perçut le son d’un choc d’armure provenant d'au-dessus de lui. Il dégaina rapidement sa dague et se retourna en direction du bruit. Un homme en armure venait d’atterrir juste derrière lui, il pivota sur lui-même orientant sa dague pour menacer sa future cible et se heurta sur un espadon. C’était Jager qui venait de sauter sur la plateforme de glace.
« Oh Nevii ! Je t’ai pas reconnu en sautant, avec ta capuche ! Il est mort Syra ?
- Non, il dort. Il a pris un coup à la tête. »
Le reste du groupe arriva sur la plateforme et fut ravi de savoir que leur ingénieur avait survécu.

Une porte taillée dans la glace se tenait face à eux, une lueur vacillante orange s’échappait de ce qui semblait être un tunnel. Des voix s’élevaient en direction du couloir, des voix sombres.
« Des incantations ! » s’exclama Arguros
« - Réveillez Syra, il faut vite bouger d’ici » répondit Izae, soucieux des évènements à venir.

Ils s’aventurèrent dans le tunnel glacé, les voix étaient de plus en plus fortes. Ils accélérèrent l’allure et s’enfoncèrent dans l’obscurité des cavités du gouffre. Ralentissant à l’approche des voix sombres comme provenant d’outre-tombe, ils décidèrent de continuer leur avancée dans la plus totale discrétion. Les cavités étaient étroites, ils étaient obligés de marcher les uns à la suite des autres, lentement, prenant soin d’étouffer le bruit de chaque pas.

En parcourant les ténèbres du couloir qui s’élargissait peu à peu, ils arrivèrent dans une salle sombre où quelques torches donnaient vie à peu de lumière. 4 hommes vêtus de noir étaient assis sur des tabourets de fourrures autour de ce qu’il semblait être un autel de glace. Sur cet autel, gisait un homme dévêtu, sans vie. Le sang qui perlait abondamment sur les bordures de l’édifice était déconcertant, il semblait être absorbé par la glace qui se colorait d’une teinte rouge sombre, le rouge du sang.

« Un rituel ! ». C’est la pensée qui a traversé l’esprit de chacun. Et quelle vision d’horreur lorsqu’ils s’aperçurent que la victime de cette cérémonie était Filbord, le tavernier du refuge. Les mots prononcés par les hommes sombres étaient inconnus du langage courant. Dryade reconnu des noirs langages que peu de personne connaissent, que peu de personne prononcent… la langue noire d'Ikyor.
Erommir ne pouvait attendre d’avantage, il éprouvait une haine absolue envers ces types de rites et dégaina son épée et son bouclier. Les hommes en toges noires stoppèrent net leurs incantations, se dressèrent face au groupe. Leurs yeux qui étaient intégralement noir redevinrent de couleurs humaines, à l’exception de l’un d’eux, qui portait une écharpe rouge pourpre. Il envoya un trait de magie sombre, qui heurta le bouclier d’Erommir. La couleur bleue habituelle du bouclier devint plus sombre, jusqu’à virer au violet profond. Erommir senti son bouclier s’alourdir, mais restait déterminé à venger la vie du tavernier.

Dryade remarqua qu’ils portaient des ceintures en tissus pourpres « Les crêtes sanglantes ! »
Le groupe était à présent face aux ritualistes, arme en main, redoutant une nouvelle action de leur part. Arguros se tenait la tête avec sa main gauche, il sentait une forte pression sur sa tempe, comme si son cerveau était comprimé. Une voix d’outre-tombe murmurait dans sa tête :
« Vous n’auriez jamais dû venir ici, vous n’auriez jamais dû venir ici…. »
Cette phrase se répétait sans cesse dans sa tête, ce qui le fit mettre un genou à terre. Nevii restait tapis dans l’ombre à l’arrière du groupe, il attendait le moment propice pour fondre sur ses proies dans des attaques aussi fulgurantes que funestes. Jager et Syra ne savaient que faire, ils étaient décontenancés et soucieux face à la réaction d’Arguros, qui n’a jamais eu de difficultés avec la magie.
Izae demanda d’une voix ferme « Qui êtes-vous et que se passe-t-il ici ? » Cette question résonna dans les couloirs et un écho déstabilisant répondait à sa demande.

Les hommes sombres restaient statiques. Leurs yeux redevinrent peu à peu sombres jusqu’à être entièrement emplis de noir.
Erommir porta le premier coup en direction de celui qui semblait être le chef, celui dont l’écharpe pourpre coulait encore du sang du tavernier ; suivit par Jager qui chargea un des hommes sombres, dont les mains commençaient à trembler. Avant qu’ils ne puissent toucher leurs cibles, les 4 ritualistes poussèrent un cri effroyable et un puissant souffle sombre et glacé sorti de leurs mains, balayant l’ensemble du groupe au sol.


Syra

 

Liste des épisodes précédents: