Eldar Chronicles - Chap I Part VII - La fontaine de sang

Écrit par Erommir. Publié dans Eldar Chronicles

  Aujourd'hui c'est Mercredi et ça veut dire: Eldar Chronicles !!!!

 

 

Épisode précédent: Chap I Part VI -Le Gouffre

 

Episode 7 : La fontaine de sang

La course poursuite durait depuis déjà une dizaine de minutes. Les hommes sombres connaissaient les chemins sinueux du gouffre et avançaient rapidement dans l’obscurité. De plus, la glace des parois des cavités semblaient comme se mouvoir pour faciliter le passage des ritualistes. En effet, différents types d’obstacles freinaient la progression du groupe.
Erommir était hors de lui, malgré sa lourde armure, il avançait à vive allure. Il ne quittait pas son objectif des yeux. Soudain, un mur de glace se forma sur son chemin. Il ne dévia pas sa direction, explosant littéralement l’obstacle en un millier de cristaux de glace.

« Il ne faut pas les perdre, dépêchez-vous ! » criait Izae tandis que toute la troupe collait Erommir de près, fonçant dans l’obscurité des couloirs de glace.
« - Où nous emmènent-ils ? Cela ne laisse présager rien de bon ». Nevii n’était pas confiant quant à l’idée de s’enfoncer toujours plus dans les entrailles de ces sombres montagnes. Jamais il n’aurait imaginé que les paisibles Monts de Niridor pouvaient avoir un si noir fond à l’intérieur.

Les hommes encapuchonnés étaient tout proches. Les longues péripéties du groupe leur avaient permis d’acquérir une endurance à toute épreuve. Il était d’ailleurs surprenant de voir des ritualistes capables d’entamer une course poursuite sur une si longue durée. L’un des ritualistes, celui avec l’écharpe pourpre, s’arrêta et fit jaillir une énergie sombre de ses mains pour ralentir le groupe.
Erommir plaça son bouclier pour protéger ses amis tandis qu’Arguros tenta de répliquer avec une boule de feu qui, au contact de l’énergie noire, se stoppa dans les airs et se décomposa telle une fleur malade fanant à vive allure. Les pieds d’Izae devenaient lourds, comme s’il ne pouvait plus les bouger. Effectivement, de la glace était en train de l’étreindre, ainsi qu’au reste du groupe.
« Il est en train de nous geler sur place !! » hurla Syra, qui avait déjà de la glace jusqu’aux genoux.

« - Il faut faire quelque chose si on ne veut pas finir transformé en glaçon ! » rajouta Dryade qui tentait tant bien que mal de protéger la carte de la glace qui montait sur ses fines jambes.
Jager frappa avec le pommeau de son espadon la glace qui montait sur ses pieds. Il réussit à la briser et tenta d’atteindre le ritualiste avançant face au souffle glacé et sombre de son sortilège. Chaque pas le rapprochant de l’homme sombre était un combat et se faisait de plus en plus lourd. La glace parcourrait peu à peu son armure mais il avançait, déterminer à arrêter son ennemi. Il était à porter de coup, mais il était exténué, il tenta dans un dernier effort de balancer la lame de son espadon sur cet homme sombre mais il ne put terminer son geste.

La lame givrée de Jager s’était arrêté à dix centimètre de la gorge du ritualiste, qui prenait maintenant la fuite dans les dédales des couloirs sombres du gouffre des Monts de Niridor.
Lorsque le sortilège cessa, une image effroyable s’offrait à eux, Jager avait été changé en statue de glace ! L’intégralité de son armure, de son corps, même ses cheveux était givrés. Arguros eut une idée qui permettrait de se dégager de cette maudite glace. Il fit apparaitre des flammes autour de ses mains et fit fondre la glace de tout le monde de cette manière.
Après les minutes nécessaires à faire fondre la glace qui recouvrait Jager, ils continuèrent leur chemin à la poursuite des ritualistes qu’ils avaient complètement perdu de vue, ils étaient probablement déjà loin. Ils ralentirent la cadence, pour récupérer de l’énergie qu’ils avaient dépensée.

Ils arrivèrent dans une pièce sordide où la glace se faisait moins présente, mais recouvrait le sol d’une couche de quelques centimètres. La pièce était circulaire, des arches en pierres anciennes gravées de symboles tenaient fièrement sur d’épaisses colonnes elles-mêmes recouvertes de gravures. Le sol, relativement glissant par endroits, était jonché d’ossements et cranes en tous genres. D’épaisses chaines de fer forgé reliaient les colonnes autour desquelles elles s’enroulaient avant de rejoindre la surface en s’engouffrant par le plafond. La pièce était très sombre, la seule lumière provenait du dessus. En effet la glace d’une partie du plafond pièce laissait passer un halo de lumière qui venait s’abattre au milieu de la pièce. Au centre de ce lieu lugubre se tenait une fontaine dont le liquide rouge reflétait sa couleur écarlate sur le métal de la lame plantée au milieu de ce réceptacle.
Les 4 ritualistes se tenaient derrière la fontaine. Trois d’entre eux étaient inclinés, genou à terre face à une statue de pierre de ce qu’il semblait être un ange noir avec des ailes aussi sombres que les profondeurs de ce gouffre.

« Nous vous mettons enfin la main dessus, maintenant, dites-nous qui vous êtes et pourquoi vous avez exécuté le tavernier ! Quel est le but de vos incantations ?! » demanda Izae tout en retenant Erommir par le bras.
« Laisse tomber, ils ne nous répondront pas, ils sont bien trop lâches ! » s’énerva Erommir, en repoussant le bras d’Izae sous la colère qui le submergeait.
Le chef ritualiste, celui avec l’écharpe pourpre, se tenait face à la fontaine. Il empoigna la lame qui s’y tenait en son centre et, tout en récitant quelques mots en langue noire, il s’entailla profondément la main, faisant ainsi couler de son sang dans la fontaine, déjà bien remplie d’hémoglobine. Il essuya la lame de cette dague sombre sur son écharpe ensanglantée et la replanta au milieu de la fontaine. Sur l’impact de la lame avec le réceptacle, Arguros ressenti une force vibration magique et les voix reprirent dans sa tête.
« L’appel du sang…. Des profondeurs je remonte lorsque le sang m’appelle, le sang… le sang… le SANG ! »

Ces derniers mots se répéter encore et encore. Mais cette fois ci, les voix n’étaient pas que dans sa tête, il s’aperçut que tous ses amis avaient également les mains sur leurs oreilles, espérant que cette voix d’outre-tombe cesse. Excepté Dryade qui était beaucoup trop absorber par les changements de la carte sanglante, qui s’était à présent complètement imbibée de sang. Impossible de lire quoi que ce soit dessus.

Les chaines de la pièce commencèrent à trembler, le sang de la fontaine à s’agiter un bruit sourd et profond se faisait peu à peu plus fort. Les ritualistes à genou se relevèrent, et quittèrent la pièce, suivit par leur chef, dans un rire machiavélique à glacer le sang. Tout à coup les bruits se stoppèrent, seuls les rirent continuaient.

Le silence dura quelques longues secondes qui laissaient redouter le pire au groupe. Syra commençait à préparer ses outils tandis que Nevii se tapissait une fois de plus dans l’ombre.
Des bruits de pierres qui s’entrechoquent résonnaient dans la pièce. Les ailes de la gigantesque statue commencèrent à bouger…

 

Syra

 

Liste des épisodes précédents: